Trophée du Beaufort : une réussite collective !

Tout commence en octobre 2014, quand Bernard nous fait part de la demande du comité d’organiser une étape du trophée du Beaufort…

Après moult réunions et préparations diverses … le jour J est enfin arrivé !

Certains étaient déjà sur les lieux à 5h30 et terminaient le balisage de la piste… quand les clubs de Savoie débarquaient sur notre stade de compétition . Voici un aperçu en quelques images de ce qui aura mobilisé les forces vives du club :

 

fartage à la poussette

Au BSN, on voit Sylvie, Jérôme, David et Anaïs.

A chacun, son style , les tentes ne sont pas obligatoires, aujourd’hui !

à part pour marquer son territoire …

Retrait des dossards pour Dominique sous la surveillance du directeur technique de la FFS

échauffements

Bon ! le fart a l’air correct …

Fromage des Bauges, viennoiseries, fruits, chocolat, pâtisseries « maison », vin chaud, thé, à profusion … Les mamans de Lénaïc et Tanguy en pleine action.

On s’active aux stands buvette et ravito : le froid, ça creuse !

Nathalie dans la fumée.

La porte de ST François a été fermée : çe sera plus simple de convaincre les randonneurs et les skieurs « hors compétition » de transiter par les cotés du circuit

1ere arrivée de la 1ere course : OOOOh ! une BSN ! sous l’oeil attentif d’Anne-Gaêlle qui fait noter le numéro de dossard à son binôme Alain.Hervé et Christelle sont prêts pour le récupérer !

Valerie/Olaf et Patricia/Lionel sont les 2 autres binômes postés à gauche

A chaque fin de course, on vérifie si les listes d’arrivée de chaque binôme sont identiques.

Amélie 1ere benjamine répond aux questions du speaker avec le sourire.

Pendant ce temps, s’élancent les Benjamins garçons sur une boucle de 3.5 km.

C’est fini pour Léo 8eme. Mireille tenait la buvette mais l’instinct maternel était plus fort !

Suivent … Tanguy 27eme, nouvelle recrue au club, cette saison, des résultats encourageants !

Maël 28eme juste derriere.

Timothé 31eme !     jolie arrivée groupée du BSN !

Yan, 30eme !

C’est la chaussure qui gagne ! Benoît doit appuyer sur une poire pour arrêter le chrono.

Michel Chaland et son épouse sont les « chefs chronométreurs ». Ce sont des passionnés bénévoles qui écument depuis des années les courses de la région. Ils sont assistés par Christine. Cela fait 8 juges pour assurer la précision de leurs classements !

Pas de place pour le doute, le matériel et les humains sont doublés ou quadruplés en cas de pépins.

Et les courses s’enchaînent …

Avec les minimes filles et par exemple : Célia 19eme et Océane  8eme …

Départ des jeunes, juniors et seniors dames regroupées sur un circuit de 7.5 km

Pendant ce temps …

Nos bénévoles enchaînent les crépes et la distribution de boissons.

Ici, on voit Brigitte qui tartine généreusement de nutella réchauffé au bain-marie.

Et voila les plus forts qui arrivent !

Nos 2 jeunes sont mélangés avec les juniors et seniors sur 2 boucles de 10 km.

C’est Bernard qui crie les numéros de dossards et qui place sur les lignes de départ.

Et voila que déboule le groupe de tête sur l’épingle du bouclage; ça va vite en pas tournants … le 1er est déjà devant mais les autres lui collent au train …  Le dernier du groupe perdra 1 minute 20 à l’arrivée.

Allez Léo ! C’est bien toi ?

 

Allez Guillaume !

Facile …

23 secondes d’avance sur le 2eme

Par contre la 3eme place semble dure à prendre …

Ainsi que la 25eme …

Voila, c’est fini !

Il est l’heure de ranger pour laisser la place aux touristes…RDV sur la page de la manifestation pour les podiums.

Et désolé pour tous ceux que j’ai oublié !

271 coureurs inscrits, issus de 15 clubs savoyards, 40 bénévoles du club à l’oeuvre et la station Savoie Grand Revard mobilisée !

Citons Jean-François, signaleur et co-responsable du tracé du circuit :

Mon impression au sortir de la course, et les retours que nous avons eu Dominique et moi des participants, visiteurs étaient tous positifs.
C’était un plaisir de participer ensemble à la réussite de cette course et au delà de ça à l’organisation d’un événement « chez nous ».
merci à tous pour la bonne ambiance, qui font que les moments « pas toujours très drôles » sont largement compensés au final.